Vous pouvez débrider votre vélo électrique, alors comment faire ?

Le vélo électrique est un outil qui attire bien des gens aujourd’hui, passionné de vélo ou non, en raison de sa praticité. Surtout grâce au fait qu’elle dispense à tous de pédaler tout le temps, tout en profitant d’une bonne allure, conformément à ses besoins.

Le nécessaire à retenir sur un vélo électrique

On connaît tous ce qu’est un VTT classique, toutefois, le VTT électrique lui ressemble comme deux gouttes d’eau, mis à part ce petit détail de motorisation. En effet, tout comme sur le vélo classique, celui électrique est bien évidemment doté de pédale et de chaine assurant sa transmission, et de tout l’attirail nécessaire à un bon VTT. Cependant, le choix de cet appareil n’est pas si évident qu’il ne puisse paraître, car de nombreux critères de sélection entrent en jeu et certains sont hautement indispensable. De ce fait, il faut bien prendre le temps de se faire un premier avis sur le web, en se fiant aux divers sites de comparaison de vélo électrique en ligne. D’autant plus que c’est sur le net qu’on peut trouver un bon plan de VTT avec un pris très réfléchis.

Choisir son vélo électrique

On rencontre bon nombre de types de vélo électrique sur le marché de nos jours, pourtant, on n’en voit encore rarement dans les rues. Toutefois, cela est parfaitement compréhensible, en tenant compte du fait que nombreux sont ceux qui sont larguer par leur choix, et décident finalement de se rétracter. Cependant, il est tout de même possible à chacun de se trouver un excellent vélo électrique qui se conforme parfaitement à ses envies, en définissant tout d’abord ces besoins.

Que ce soit pour une utilisation régulière ou rarement, ou un vélo assez rapide ou à vitesse moyenne, notamment entre 25 et plus de 45 km/h, il est plus aisé de se renseigner ici pour les détails des types de vélo exposés dans les boutiques actuellement. Le choix d’un vélo dépend aussi de son poids, de ses accessoires, de sa qualité, et aussi de sa marque. Cependant, c’est aussi grandement une question d’argent, car il nécessite un budget spécifique en fonction de l’appareil à adopter. Toutefois, en raison de ce défaut de budget, nombreux sont ceux qui optent maintenant pour celle qui roule le moins, et qui décident ensuite de les débrider, de façon à avoir la vitesse et la puissance recherchées.

Débrider son vélo électrique

Le fait de débrider son vélo électrique attire l’attention de bon nombre de propriétaires aujourd’hui, pour avoir plus d’autonomie et plus de puissance durant son utilisation. Pour plus d’explication, noter que ce procédé se base sur la modification de l’emplacement du capteur de vitesse placé sur le vélo, grâce à une certaine méthode en se munissant d’un kit spécialisé. Mais avant toute chose, il faut s’assurer que son vélo est bien débridable, ce qui est facilement vérifiable à partir de son écran d’affichage. Et pour procéder au débridage, en un premier cas, il est possible de modifier juste l’emplacement de certains éléments du capteur de vitesse, ce qui évite de devoir démonter le moteur et les roues. Cela n’a besoin que d’une clé Allen et d’un ruban adhésif ou une attache, ou juste se munir d’aimant en néodyme, et remplacer les aimants déjà en place, par ce dernier. En ce qui concerne l’autre cas, c’est de loin la méthode la plus facile et la plus efficace, même s’il nécessite la présence d’un dit de débridage, pour remettre le compteur de vitesse à zéro. On peut également débrider un vélo à partir d’une application mobile, vous allez mettre en connexion le moteur et ce logiciel et vous le réglerez à partir de ce système.

Cependant, il faut rappeler à tout le monde que le débridage peut encore avoir des effets indésirables en ce moment, mais qui sont déjà en phase de résolution.